Des squelettes datant de 5 000 ans trouvés dans une grotte au Maroc

Une nécropole vieille de 5000 ans a été mise à jour par une équipe d’archéologues, d’anthropologues et de paléontologues marocains dans la grotte d’Ifri n’Amr ou Moussa à Oued Beht (Commune d’Aït Siberne dans la province de Khémisset).

Les fouilles entamées depuis 2006 dans cette grotte ont permis la découverte de structures d’habitats, de sépultures et de mobilier archéologique, appartenant à l’âge du cuivre et plus particulièrement à la civilisation campaniforme (entre 5000 et 3500 ans avant JC), ce qui est une première dans l’histoire de la recherche archéologique au Maroc, a indiqué à la MAP , Youssef Bokbot, professeur chercheur à l’Institut National des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine (INSAP).

 

Le caractère exceptionnel de la grotte se trouve renforcé davantage par la découverte de six squelettes humains inhumés dans une structure sépulcrale : ce qui en fait les premiers Hommes Campaniformes, jamais découvert au Maroc auparavant. En effet, quatre sépultures d’enfants en bas âge ont été mises au jour.

Les squelettes ont été inhumés selon un rituel funéraire propre à cette communauté préhistorique locale, d’âge du cuivre, a précisé Youssef Bokbot insistant sur la position embryonnaire (fortement fléchis) du mode d’inhumation, s’accompagnant d’un dépôt rituel qui consiste à couvrir la tête ou le thorax par du matériel de broyage (meules dormantes).

M. Bokbot a estimé que les ossements et les outils de bronze peuvent être exposés dans un musée sans requérir une quelconque restauration, étant donné qu’ils ont été préservés des détériorations qu’auraient pu leur causer l’usure du temps (1800-3000 av.J.-C.). Le programme de ces chercheurs s’inscrit dans le cadre du programme national de recherches archéologiques intitulé: « Néolithique et Protohistoire des plateaux de Zemmour » et menés par l’INSAP.

Source : MAP (Maghreb Arab Press)

Please wait...

Laisser un commentaire